IYV+10
Campagne OMD 8 for 8
Campagne 8 sur 8
Agenda
There are no events at this time
Facebook
Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.Com

VNU au Maroc

 

Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) au Maroc a débuté en novembre 2007. La fin de l’année 2007 et la première moitié de 2008 furent principalement consacrées à l’étude approfondie de la situation et à l’établissement de contacts avec les autres agences des Nations Unies, les partenaires gouvernementaux et les ONGs.

Les premiers résultats de cette phase exploratoire et analytique ont dégagé deux principaux constats sur lesquels le bureau national a choisi de focaliser son travail initial :

  • Le développement remarquable d’une société civile très active qui canalise son travail à travers des associations composées de volontaires / bénévoles. Cependant malgré qu’elle soit très active dans la réalisation de ses objectifs, le bureau du programme a noté quelque défaillance de coordination, de communication et de structure.
  • Le déficit d’information concernant le programme des Volontaires des Nations Unies pour le développement chez les jeunes. Par conséquent, les premières activités du bureau sont élaborées pour combler ces lacunes. La première d’entre toutes consiste dans l’organisation d’ateliers afin de renseigner la population cible sur la pertinence du programme VNU.

En effet, le volontariat permet aux communautés d’engendrer leurs propres solutions face aux défis de la paix et du développement.

Il s’agit là d’un premier pas pour mettre sur pieds l’infrastructure nécessaire pour promouvoir le volontariat au Maroc. Afin de faciliter l’appropriation nationale des processus de développement, le programme VNU encourage l’intégration du volontariat dans les objectifs et les activités de ses partenaires tels que les ONGs, les agences du système des Nations Unies.

La réalisation du modèle d’activités du programme VNU :

Promouvoir le concept du « volontariat pour le développement » :

Une étude majeure sur le « Volontariat et le bénévolat au Maroc » a été menée par Florence Perier, consultante au PNUD, durant l’année 2005. Ce travail, publié à l’occasion de la commémoration de la Journée Internationale des Volontaires sous le thème du « Volontariat pour le Développement », fut le premier du genre à être concerné directement par la problématique du volontariat et sa visibilité au sein de la société marocaine.

Les recommandations de cette étude s’adressent à tous les acteurs (gouvernement, société civile, universités, et système des Nations Unies) et insistent sur le lancement d’un débat national sur le volontariat à travers l’organisation de tables rondes, de séminaires et d’ateliers de travail.

Dans ce cadre on a convenu d’organiser en 2008, en collaboration avec le Forum des Jeunes (association non gouvernementale soutenue par l’Agence de Développement Social, le Ministère de la Jeunesse et des Sports, et le PNUD) des activités de sensibilisation de la jeunesse marocaine sur le concept du volontariat pour un développement humain et durable.

Par ailleurs, le programme VNU, en collaboration avec l’Université de Johns Hopkins des Etats-Unis, a lancé une étude internationale dans un échantillon de pays dont le Maroc, pour évaluer la contribution du secteur associatif et des organisations de volontaires dans le développement par la création d’un compte satellite national. Cette étude est toujours en cours.

Intégrer le « volontariat pour le développement » dans la planification et la programmation du développement

En collaboration avec ses partenaires, le programme VNU prône et intègre le volontariat dans la planification du développement et mobilise des volontaires. L’énorme potentiel du volontariat est une source d’inspiration pour le programme VNU au Maroc et pour les volontaires du monde entier.

C’est ainsi que le programme VNU participe entièrement aux réunions du Bureau des Agences des Nations Unies mais aussi à l’élaboration de l’UNDAF et du CPAP, s’intégrant ainsi idéalement dans la prise de décision des processus de planification et de programmation nationale.

Le programme de « gestion axée sur les résultats » actuellement en route, vise à institutionnaliser l’intégration du genre dans les projets soutenus par le PNUD. Ainsi, six volontaires VNU ont été affectés à différents programmes pour assurer l’intégration de l’approche genre et la gestion axée sur les résultats sur le terrain.

Mobiliser les volontaires

Afin de répondre de manière optimale à son mandat, le programme VNU mobilise des volontaires qualifiés pour servir la cause du développement humain et durable.

A ce titre, le Maroc compte déjà 10 volontaires VNU nationaux et 8 internationaux, et envoie déjà des compétences marocaines comme volontaires internationaux au Tchad, Soudan, Côte d’Ivoire et Yémen, apportant ainsi le meilleur gage de solidarité, essence même de l’esprit du Volontariat.

 

 
Recherche
worldvolunteerweb.org